PRÉSENTATION GEMMOLOGIQUE DU SRI LANKA

Présentation gemmologique du Sri Lanka

Brève présentation du Sri Lanka d’un point de vue gemmologique

Localisation :

Le Sri Lanka est une île située en Asie, au Sud-Est de l’Inde, dans l’Océan Indien.

Pour arriver dans la capitale de ce si beau pays, il faut compter en moyenne 12h de vol en partant de Bruxelles.

cartes                                                                                                                                                     Asie – Sri Lanka

Nomination :

L’ancienne dénomination du Sri Lanka était notamment « Ceylan ». C’est pour cette raison que vous pourriez entendre parler de « Saphir de Ceylan ». Certaines personnes associent ce nom à une couleur bleu clair mais il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’une généralité. Beaucoup des saphirs du Sri Lanka sont d’un bleu soutenu (notamment « Cornflower » et « Blue Royal »).

Note : Tous les saphirs ne sont pas d’offices bleus.

saphir
Saphir

 

Lieux de commerce :

La capitale est Colombo mais pour les Gemdealers (acheteurs de gemmes), il est moins intéressant de se fournir en pierres à cet endroit. Il est préférable d’aller directement sur le marché de Béruwala et de RatnapuraJe développerai ce sujet, dans un futur blog.

Lors des achats de pierres précieuses, nous communiquons en anglais, bien que les locaux parlent le cinghalais, le tamoul ou l’arabe.

Religions :

Sur 21.440.000 habitants (en 2013), il y a plusieurs religions présentes au Sri Lanka.

  • Bouddhistes : 70%
  • Hindous : 14%
  • Chrétiens : 8%
  • Musulmans : 6%
  • Autres religions : 2%

Il est important pour les gemdealers de savoir à quelle religion appartient le broker (vendeurs de gemmes) qui est face à lui…

Par exemple, à Béruwala, les Brokers sont tous musulmans.

Marché de Béruwala – pierres taillées
Marché de Béruwala – pierres taillées

Mais à Ratnapura, ce seront plutôt des bouddhistes.

Marché de Nivithigala - pierres brutes
Marché de Nivithigala – pierres brutes

Savoir à qui on s’adresse est nécessaire, ne serait-ce que pour ne pas froisser le broker par une maladresse de notre part. Il serait malvenu de saluer un musulman en joignant nos mains devant nous… Tout comme il serait mal pris de dire « Salâm Aleykoum » à un bouddhiste…

Croyances :

Il est intéressant de savoir que la majorité des Sri Lankais croit énormément en la superstition de certaines dates. C’est pourquoi avant de commencer l’analyse de leur récolte de pierres dans les mines, ils vont demander conseil auprès d’un astrologue pour savoir quelle date leur sera favorable.

Par exemple, durant mon séjour là-bas, il y a eu la fête « Duruthu Perahera » qui se produit en même temps que la pleine lune de janvier. Cet événement célèbre la première des trois venues de Bouddha au Sri Lanka.

Les jours de pleine lune sont d’offices fériés pour les bouddhistes car c’est la représentation de la naissance et de la mort de Bouddha.

Etant dans les mines aux alentours de cette période heureuse, les mineurs nous ont gentiment accueillis lors de leur bâtée (tri des pierres dans un tamis)

La bâtée
La bâtée

Une autre croyance est que les mineurs ne veulent pas de femmes (et encore moins d’enfants) dans les mines car cela porte malheur. Nous pourrions trouver les épouses des mineurs lors de la bâtée et encore, il ne s’agit pas d’une pratique fréquente.

Depuis la nuit des temps, les hommes sri lankais travaillent manuellement dans les mines pendant que leurs enfants vont à l’école et que leur femme s’occupe à d’autres

Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
INSTAGRAM

Laissez une réponse